Brexit : conséquences négatives pour le Royaume-Uni selon la Banque d'Angleterre

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Brexit : conséquences négatives pour le Royaume-Uni selon la Banque d'Angleterre

<p>Brexit or not Brexit, le gouverneur de la Banque d’Angleterre évalue à son tour les risques.<br /> Mark Carney estime que le Royaume-Uni a un intérêt économique à rester dans l’Union européenne. Mais il insiste sur le fait que ses propos ne sont pas une “recommandation” de vote en vue du référendum sur le maintien ou non du pays dans l’Union Européenne le 23 juin prochain. <em>“Il peut y avoir des implications à court terme sur l’activité au Royaume-Uni et donc plus de pressions sur les prix. Il y a potentiellement des forces contraires. Il pourrait y avoir des niveaux inférieurs d’activité en raison du degré d’incertitude qui pourrait affecter l’investissement et les dépenses des ménages.”</em></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Bank of England boss Mark Carney says EU's helped UK economy but denies he's “pro-EU” <a href="https://twitter.com/hashtag/EUref?src=hash">#EUref</a> <a href="https://t.co/OS8BVJacfD">https://t.co/OS8BVJacfD</a> <a href="https://t.co/vRtZbsoWId">pic.twitter.com/vRtZbsoWId</a></p>— <span class="caps">BBC</span> News (UK) (@BBCNews) <a href="https://twitter.com/BBCNews/status/707190035657977856">March 8, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le monde économique britannique est en ordre de bataille contre un Brexit. Il l y a eu l’appel de <a href="http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/02/23/200-patrons-d-entreprises-mettent-en-garde-contre-un-brexit_4870032_3214.html">200 grands patrons britanniques</a> à rester dans le giron européen, puis la chute de la livre britannique fin février face à la perspective d’une possible victoire du oui à la sortie de l’UE. Mais quel serait l’impact économique réel ? Le <span class="caps">FMI</span> prépare un rapport pour le mopis mai, Christine Lagarde tirerait elle aussi la sonnette d’alarme.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Britain's in-out EU referendum will be on June 23rd. The arguments for and against <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/7giTGxkTT1">https://t.co/7giTGxkTT1</a> <a href="https://t.co/dXisMerm0X">pic.twitter.com/dXisMerm0X</a></p>— The Economist (@EconBizFin) <a href="https://twitter.com/EconBizFin/status/706838534519394304">March 7, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>avec agences</p>