DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Taxe tampon : chaque pays de l'UE pourra définir le taux de cette TVA


économie

Taxe tampon : chaque pays de l'UE pourra définir le taux de cette TVA

Chacun fera ce qu’il veut sur la “taxe tampon”.
La Commission européenne choisit de proposer la flexibilité aux 28 membres de l’Union européenne (UE) en matière de réduction de TVA, et notamment en ce qui concerne la TVA appliquée aux protections périodiques.

Cette disposition, qui permet d’appliquer des taux zero sur certains produits, a été faite sur mesure pour les Britanniques et est “sans conséquences sur les autres pays”, a expliqué François Hollande.
En Grande-Bretagne, le fait que les taux de TVA appliqués aux tampons et serviettes hygiéniques s‘établissent à 5%, contre 0% pour les produits pour hommes tels que les rasoirs, faisait débat, au point de rassembler, sur cette question, des parlementaires eurosceptiques et féministes.

L’automne dernier, le sujet avait aussi provoqué des remous en France.
Plusieurs dizaines de féministes avaient manifesté à Paris autour de tampons géants maculés de rouge pour revendiquer une TVA réduite sur les protections périodiques, considérées comme des produits de luxe. Le taux de TVA sur les protections périodiques (tampons, serviettes…) avait finalement été abaissé de 20% à 5,5%.
Quant à l’harmonisation au niveau européen, intégrée dans leurs revendications, elle n’est donc pas à l’ordre du jour.

On observe sur ce sujet de fortes disparité au sein de l’UE, où la TVA sur les protections périodiques s‘échelonne entre 27% (Hongrie) et 5% (Grande-Bretagne).

Avec AFP

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

La banque de Russie maintient son taux directeur à 11%