DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"On a fermé les yeux en Europe sur la progression des idées extrémistes" (Manuel Valls)

Réaction du Premier ministre français aux attentats de Bruxelles. Manuel Valls déplore le "mélange de trafic de drogue et d'islamisme radical" qui a "perverti une partie de la jeunesse".

Vous lisez:

"On a fermé les yeux en Europe sur la progression des idées extrémistes" (Manuel Valls)

Taille du texte Aa Aa

Les réactions sont nombreuses en France au lendemain des attentats de Bruxelles. Des réactions d‘émotion et des témoignages de solidarité avec la population belge.

Et c’est aussi le temps des interrogations. Comment en est-on arrivé là, hier à Bruxelles, avant-hier à Paris ?
Le Premier ministre français Manuel Valls s’est exprimé sur le sujet ce mercredi matin.

On a fermé les yeux partout en Europe et aussi en France, sur la progression des idées extrémistes, du salafisme, sur des quartiers, qui, à travers ce mélange de trafic de drogue et d’islamisme radical, ont perverti une partie de la jeunesse.
C’est une autre guerre parce que le terrorisme, ce terrorisme, le groupe Etat islamique, veut nous détruire, veut détruire des hommes des femmes, nous l’avons vu, veut détruire ce que nous sommes, notre mode de vie : Les attaques à Paris comme à Bruxelles s’attaquent de manière anonyme à ce que nous sommes, à des gens qui sont à des terrasses de café, qui prennent l’avion, le métro…”
Manuel Valls

“Malheureusement cela va faire partie de notre quotidien”

En France, les mesures de sécurité ont été encore renforcées, notamment dans les transports. Mais à Paris, comme à Bruxelles, on sait que cela n‘éliminera pas totalement la menace.

Malheureusement cela va faire partie de notre quotidien“, reconnaît un des usagers du métro parisiens.

Je pense que cela arrivera encore, ajoute un autre homme. Je ne sais pas où, mais chacun doit être vigilant pour que cela se renouvelle pas.

Drapeaux en berne

En signe d’hommage aux victimes, les drapeaux français ont été mis en berne. Il en sera ainsi jusqu‘à vendredi.