DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentats de Bruxelles: treize nouvelles perquisitions et 4 individus placés en garde à vue


monde

Attentats de Bruxelles: treize nouvelles perquisitions et 4 individus placés en garde à vue

L’enquête sur les attentats de Bruxelles et de Paris démontre chaque jour un peu plus l’imbrication des réseaux jihadistes basés dans les deux pays et l’existence de projets de nouveaux attentats. Treize perquisitions ont eu lieu dimanche dans divers quartiers de la capitale belge et deux autres villes de Belgique, Malines et Duffel, situées en Flandre. Quatre personnes ont été placées en garde à vue.

Vendredi, un Algérien d’une quarantaine d’années, Abderamane Ameroud, avait été arrêté à Schaerbeek, une commune de la capitale belge, et inculpé de “participation aux activités d’un groupe terroriste”. Il serait lié à Reda Kriket, un Français vivant à Bruxelles et, lui, interpellé jeudi soir en région parisienne, à Argenteuil, alors qu’il préparait un attentat en France, selon le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Samedi, cette fois en Italie, à Bellizzi, près de Naples, un autre Algérien a été interpellé, à la demande de la justice belge. Djamal Eddine Ouali est soupçonné d’avoir participé à la falsification de documents utilisés par des membres
des commandos parisien et bruxellois des 13 novembre 2015 et 22 mars 2016, qui ont fait 161 morts et plusieurs centaines de blessés.

Autre inculpation, celle de Fayçal Cheffou, pour “assassinats terroristes” et “tentatives d’assassinats terroristes”. Il avait été arrêté jeudi avec deux autres personnes, dans une voiture stationnée devant le parquet fédéral, en plein centre de Bruxelles. Il pourrait être le fameux “homme au chapeau” vu sur les images de vidéosurveillance aux côtés des deux kamikazes de l’aéroport de Bruxelles, Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui. Le “troisième homme”. Celui qui a déposé un sac contenant la charge explosive la plus importante, puis s’est enfui avant les explosions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bruxelles: la police anti-émeute disperse une manifestation de hooligans Place de la Bourse