DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le printemps musical de Tallinn


le mag

Le printemps musical de Tallinn

En partenariat avec

L’Estonie célèbre le printemps à sa façon en organisant à Tallinn une semaine de la musique. L‘éventail est large de la pop à la danse en passant par le métal ou le funk. On a pu ainsi voir parmi les 250 groupes et musiciens Eternal Erection, tout un programme… un groupe finlandais.

Un des temps fort cette année était l‘étonnante rencontre entre le groupe post punk britannique The Membranes et les Sireen
, une chorale estonienne.

Anja Bencze, Euronews : “Vous êtes entré dans l’histoire en étant le groupe le plus bruyant et maintenant vous chantez avec des sirènes. Que s’est il passé ?”

John Robb : “C’est toujours de la musique en un sens. Voici ce qui s’est passé. J’ai vu la chorale des Sireen jouer à Tallin l’an dernier. Et j‘étais complètement hypnotisé. Les voix étaient très belles et j’ai pensé que cela pouvait fonctionner avec notre musique parce qu’on a les deux opposés. Et ça ça marche toujours bien en musique.”

Maria Faust est une saxophoniste estonienne qui vit au Danemark. Elle interprète ici son titre “Sacrum Facere” une chanson qui s’inspire du folklore estonien.

Maria Faust : “‘Sacrum Facere’ cela veut dire le sacrifice des âmes humaines. Mon album parle des femmes et de toutes ces femmes qui ont été sacrifiées dans l’histoire. Et ça continue. Tous mes titres parlent de femmes. Chacun a sa propre histoire.”

Trad.Attack! c’est le trio montant de la scène folk estonienne. Ils se connaissent depuis longtemps mais l’idée du groupe est récente puisqu’il n’existe que depuis 2013.

Sandra Sillamaa : “La raison pour laquelle on a créé ce groupe c’est parce qu’il y a tellement de groupes et nous on s’est dit qu’on voulait en faire un pour jouer exactement tout ce que l’on voulait. On ne joue pas pour un public, on joue pour nous même, on fait des jams.”

Jalmar Vabarna : “Sur scène nous utilisons de vieilles archives sonores estoniennes avec lesquelles on a fait des boucles. On utilise aussi des instruments bizarres comme des cornemuses estoniennes, des gimbardes, des flûtes et deux autres choses, des guitares et une batterie.”

Trad.Attack! s’est produit dans 17 pays ces deux dernières années dont la Chine et la Corée du Sud.

La semaine de la musique a aussi présenté des concerts de musique classique et contemporaine. Kristjan Järvi est un chef d’orchestre d’origine estonienne qui aime à briser les codes établis.

Kristjan Järvi : “‘Concerto pour platines’ a été essentiellement écrit comme une oeuvre classique avec des éléments électroniques et cet élément c’est un set avec une platine un DJ et un orchestre. Mais c’est aussi bien plus. Et ce grâce au rythme et au mouvement et à la respiration. On fait tout cela ensemble en tant que groupe ou en tant qu’orchestre.”

“Concerto for turntables” a été créé par un DJ et producteur installé à Londres, un certain Gabriel Prokofiev qui n’est autre que le petit fils de Serguei.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Concert de musiciens syriens à l'opéra de Lyon