DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Football : Liverpool, Dortmund, même ferveur

Vous lisez:

Football : Liverpool, Dortmund, même ferveur

Taille du texte Aa Aa

Quel est le point commun entre Dortmund et Liverpool qui se retrouvent ce soir en quart de finale de Ligue Europa ? Facile ! Jürgen Klopp, le charismatique entraîneur, qui avant d’officier à Anfield, l’antre des Reds, fut pendant sept saisons le coach du club de la Rhur. Trop facile même !

Alors ? Quoi d’autre ? Les deux clubs jouissent d’un large soutien et d’une ferveur populaire, que l’on retrouve dans leur stade respectif. Les ambiances d’Anfield et du Westfalenstadion – pardon le Signal Iduna Park – sont réputées dans toute l’Europe. Et plus particulièrement le Kop, du coté de la Mersey et la Südtribüne, sur les bords de l’Emscher, où les plus réticents à la chose footballistique ne resteront pas longtemps insensibles à l’atmosphère si particulière qui règnent dans ces tribunes.

Et qu’est-ce que tous bons supporteurs entonnent durant les matchs ? Des chants évidemment ! Nous y voilà ! Les deux clubs partagent le même hymne « You’ll never walk alone ».

A l’origine, ce morceau avait été composé en 1945 pour le compte de la comédie musicale « Carousel » jouée à Broadway. Mais rapidement, la chanson déborde de son cadre et de nombreux chanteurs se l’approprient, comme Frank Sinatra. En 1965, un groupe de Liverpool, « Gerry and the Pacemakers » a enregistré sa version. Version qui par la suite fut ensuite diffusée dans le stade. Le public la reprit en cœur et l’adopta pratiquement sur le champ. L’histoire du Liverpool FC est riche en drames, comme celui de Hillsborough en 1989, et de grands moments de bonheur, comme la renversante victoire en Ligue des champions en 2005. Ce morceau incarne toute cette histoire. Et c’est pour ces même raisons que de très nombreux clubs l’ont également adopté. Comme le Borussia Dortmund, donc, où le chant est perçu comme le symbole de loyauté au club.

En 2003, Liverpool avait déjà rencontré un autre club qui partageait « son » chant : le Celtic Glasgow à l’occasion d’un quart de finale de la Coupe de l’UEFA, l’ancêtre de la Ligue Europa. A Glasgow, avant le début de la rencontre, Gerry Marsden, de « Gerry and the Pacemakers », apparut sur la pelouse pour entonner « You’ll never walk alone »… rapidement repris par les supporteurs des deux camps, animés par la même émotion.

Gerry va-t-il faire une petite apparition ce soir dans l’ouest de l’Allemagne ?