DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accord sur le climat : record de pays signataires à l'ONU


Etats-Unis

Accord sur le climat : record de pays signataires à l'ONU

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Au total 175 pays ont signé vendredi au siège des Nations unies à New York l’accord de Paris sur le climat conclu en décembre, a indiqué l’ONU à l’issue de la cérémonie de signature.

Il s’agit d’un nombre record: jamais autant de pays n’avaient signé un accord international en une seule journée. Cet événement coïncidait avec la Journée de la Terre.

Parmi les signataires, 15 pays, pour la plupart des petits Etats insulaires (dont Fidji, la Barbade, Belize, les Maldives, l’Ile Maurice et la Palestine), ont d’ores et déjà ratifié ce texte qui vise à ralentir le réchauffement de la planète.

L’accord n’entrera en vigueur que lorsque 55 pays responsables d’au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, l’auront ratifié.

Parmi eux, la Chine et les Etats-Unis, les plus grands pollueurs de la planète. Le président français, François Hollande a été le premier à apposer sa signature. Avant, il a appelé le monde à traduire cet accord historique en actes.

“Jamais dans l’histoire des Nations Unies, il n’a été possible de réunir 170 États pour signer un accord. C’est donc maintenant plus qu’un engagement. Ce sera un texte inscrit dans le droit international de manière irréversible”, a dit François Hollande.

Même tonalité dans le discours de l’acteur Léonardo Di Caprio, fervent défenseur de l’environnement : “nous pouvons féliciter les uns les autres aujourd’hui, mais cela ne signifie absolument rien si, quand vous retournez dans votre pays, vous ne parvenez pas à aller au-delà des promesses de cet accord historique. Le moment est venu d‘être audacieux et de mener une action sans précédent.”

Cet accord de Paris destiné à ralentir le réchauffement de la planète n’entrera en vigueur que lorsque 55 pays responsables d’au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre l’auront ratifié.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a souhaité que les pays signataires s’engagent à le faire très rapidement.

Car le temps presse. Le mois dernier a été le mois de mars le plus chaud jamais enregistré, selon les météorologues américains. Depuis 11 mois, chaque mois a battu un record de chaleur, une série inédite en 137 ans de relevés.

L’accord reste ouvert pendant un an à la signature des 195 pays qui l’ont négocié.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama en campagne à Londres contre le Brexit