DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Calais, une clôture plus longue pour traquer les migrants

Malgré le démantèlement partiel de la jungle de Calais, chaque nuit, la course continue aux abords de la zone portuaire. Une course aléatoire pour

Vous lisez:

A Calais, une clôture plus longue pour traquer les migrants

Taille du texte Aa Aa

Malgré le démantèlement partiel de la jungle de Calais, chaque nuit, la course continue aux abords de la zone portuaire.
Une course aléatoire pour les migrants qui cherchent à gagner désespérement le Royaume-Uni.
Et une course-poursuite pour les policiers qui les traquent.

Conséquence directe du renforcement des dispositifs de sécurité, les migrants n’hésitent plus à lancer des troncs d’arbres sur la principale route d’accès qui mène au port pour forcer les camions à s’arrêter. Une situation intenable pour les chauffeurs-routiers et pour les riverains de plus en plus excédés.

Après négociations avec les autorités Britanniques il a donc été décidé de prolonger les clôtures existantes le long de la rocade comme l’explique le sous-préfet de Calais.
“L’objectif est de prolonger de 300 mètres les grillages qui ont déjà été installés et nous envisageons de construire un mur dans le sud”, confirme Vincent Breton.

Hauts de quatre mètres, ces grillages n’empêchent pas les migrants de les sectionner ou de les enjamber. Mais en prolongeant ces clôtures l’idée est d‘étendre le périmètre de sécurité pour conserver une certaine fuididité du trafic routier et de permettre aux policiers d’avoir un plus grand champ d’action pour interpeller les migrants.

Ces installations seront éclairées et sous vidéo-surveillance.
Les travaux devraient démarrer en mai. et s’achever cet été.

Avec AFP et Reuters