DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : le régime poursuit ses raids meurtriers sur Alep

Un accord américano-russe prévoit une trêve sur deux fronts en excluant Alep, visée par de nouveaux bombardements ce vendredi.

Vous lisez:

Syrie : le régime poursuit ses raids meurtriers sur Alep

Taille du texte Aa Aa

Les raids aériens du régime se sont poursuivis ce vendredi sur Alep. Au moins trente civils auraient péri. En outre, une clinique a été à moitié détruite par les frappes. Mercredi soir, c’est l’hôpital al-Qods, spécialisé dans les soins pédiatriques, qui était visé. Selon MSF, qui soutenait l‘établissement, le bilan a été revu à la hausse, une cinquantaine de civils y ont été tués.

La Russie refuse de faire cesser les raids sur la ville. Alep a été ainsi exclue d’un accord russo-américain annoncé ce vendredi. Il prévoit un “processus de détente” sur deux fronts, la Ghouta orientale, près de Damas, et le nord de la région de Lattaquié. Il entrera en vigueur samedi à l’aube pour un à trois jours.

A Genève les pourparlers de paix sont au point mort. L’indignation s’accroît. le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU dénonce entre autre, “l‘échec persistant du Conseil de sécurité à transférer la situation syrienne à la Cour pénale internationale”. “C’est un exemple de la forme la plus honteuse de realpolitik”, dit son porte-parole, Rupert Colville, “dans l’esprit de beaucoup de gens, les grandes puissances sont de fait devenues complices du sacrifice de centaines de milliers de vies et du déplacement de millions de personnes”.

Ces images fournies par une chaîne pro-gouvernementale montre le largage d’aide humanitaire près de Deir Ezzor. Le régime, appuyé par l’aviation russe, s’apprêterait à y lancer une vaste offensive, cette fois, contre le groupe Etat islamique.