DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tchernobyl en 1986, les mensonges...et 30 ans après


perspectives

Tchernobyl en 1986, les mensonges...et 30 ans après

Dans Perspectives, cette semaine, différentes télévisions européennes se souviennent de la catastrophe nucléaire du 26 avril 1986, de l’omerta de l’Union soviétique à l‘époque, et reviennent sur les lieux du drame…

RTS

L’Ukraine a marqué mardi le 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pire accident nucléaire de l’Histoire, ayant fait, selon certaines estimations, des milliers de morts et contaminé jusqu’aux trois-quarts de l’Europe. La Radio-télévision suisse romande se remémore cette journée noire.

France 3

On a comptabilisé les victimes décédées le jour même. Or des milliers d’autres sont mortes des conséquences de l’exposition aux radiations. Tchernobyl restera comme l’accident nucléaire le plus grave, mais aussi l’un des plus gros mensonges de l’Histoire. France 3 nous raconte ce qui se disait en France en 1986…

RAI 3

Fondée en 1970, Prypiat est située à 3 kilomètres de la centrale de Tchernobyl. A l‘époque, c’est une fierté de l’Union soviétique, conçue pour héberger les travailleurs de la centrale. Une ville entièrement dévouée à la centrale atomique, aujourd’hui abandonnée. La Rai 3, télévision publique italienne, y est retourné.

TVE

Sécuriser le sarcophage vieillissant est désormais une priorité, pour l’Ukraine et le reste du monde.
Près de 130 millions d’euros ont été débloqués par les institutions internationales pour aider à financer la construction d’une nouvelle arche de confinement. Le point sur ce colossal ouvrage avec la télévision publique espagnole TVE.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

perspectives

L'Europe se déchire sur l'accueil des migrants