DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : le congrès de l'AFD perturbé par des militants de gauche


monde

Allemagne : le congrès de l'AFD perturbé par des militants de gauche

C’est aux cris de “Nazis, dehors !” que les membres du parti populiste allemand AFD ont été accueillis par leurs opposants à Stuttgart. La formation Alternative pour l’Allemagne y tient son congrès ce week-end, mais près d’un millier de manifestants en ont perturbé l’ouverture. Environ 400 d’entre eux ont été arrêtés par la police après avoir tenté de bloquer l’accès ou avoir jeté des projectiles sur les policiers déployés en masse.

Les forces de l’ordre ont finalement eu recours aux gaz lacrymogènes et aux canons à eau pour disperser les militants de gauche.

“Nous sommes convaincus qu’on ne peut pas laisser l’AFD faire sans rien dire, a expliqué leur porte-parole Dominik Schmeiser, et que c’est un parti non seulement raciste, mais qui est engagé dans une politique d’exclusion et de division sociale.”

Les membres de ce parti fondé il y a trois ans, planchent sur leur programme pour les législatives de l’an prochain. Actuellement représenté au Parlement européen et dans la moitié des parlements régionaux allemands, l’AFD compte bien faire son entrée au Bundestag. Profitant de la crise des migrants, il a récemment pris un virage islamophobe. Parmi les motions soumises au vote ; l’interdiction des minarets, des appels du muezzin et du port du voile.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Suède : la liesse pour les 70 ans du roi