DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Allemagne, l'AfD assume son hostilité face à l'islam

Anti-euro, anti-réfugiés et désormais ouvertement anti-islam : dimanche, à l’issue de son congrès, l’Alternative für Deutschland (AfD), le parti de

Vous lisez:

En Allemagne, l'AfD assume son hostilité face à l'islam

Taille du texte Aa Aa

Anti-euro, anti-réfugiés et désormais ouvertement anti-islam : dimanche, à l’issue de son congrès, l’Alternative für Deutschland (AfD), le parti de la droite populiste allemande, a clairement assumé son hostilité à l‘égard de la religion musulmane.

Au lendemain d’une manifestation des mouvements anti-racistes qui s’est soldée par de nombreuses interpellations, les adhérents du parti ont notamment voté pour l’interdiction des minarets et du voile intégral et ont adopté une résolution soulignant que l’islam ne faisait par partie de l’Allemagne.

Devant les caméras, le porte-parole de l’AfD a soufflé le chaud et le froid : “La charia sur le sol allemand n’est pas autorisée. C’est le cas aussi pour le traitement des femmes tel qu’il est décrit dans le Coran, de notre point de vue ce n’est pas compatible avec la constitution allemande”, a expliqué Jörg Meuthen, co-Leader du parti. Mais de préciser aussitôt que “cela ne signifie pas que nous soyons contre les musulmans (vivant en Allemangne) qui sont se sont paisiblement intégrés.”

Divisé quant à sa stratégie vis-à-vis de l’extrême droite européenne, l’AfD a finalement évité dimanche de se prononcer sur un éventuel rapprochement avec le Front national.
Mais un député européen de l’AfD n’a pas hésité : il vient d’annoncer à titre personnel son ralliement au nouveau groupe d’extrême droite au Parlement européen où siège déjà Marie Le Pen qui s’en est réjouie sur twitter.

Crédité de 13% d’opinions favorables selon un récent sondage, l’AfD vise désormais les prochaines élections législatives de 2017 en Allemagne.

-Avec AFP et Reuters_