DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Monte Paschi : hausse des créances douteuses

Les charges liés aux prêts toxiques ont cependant baissé, permettant à la plus vielle banque du monde de dégager un bénéfice supérieur aux attentes.

Vous lisez:

Monte Paschi : hausse des créances douteuses

Taille du texte Aa Aa

Le titre Monte dei Paschi di Siena était plébiscité ce vendredi à Milan sur des résultats meilleurs que prévus au premier trimestre. La banque italienne, la plus ancienne au monde, a certes dégagé un bénéfice net en baisse de 35% sur un an à 93 millions d’euros, mais les analystes attendaient au mieux un bénéfice de 16 millions d’euros.

Une performance imputable à une baisse de 26 % sur un an des provisions pour créances douteuses à 346 millions d’euros, un plus bas en quatre ans. Car les revenus trimestriels, eux, sont tombés à 1,19 milliards d’euros contre 1,37 milliards d’euros un an plus tôt, du fait de la volatilité des marchés financiers, d’une faible croissance de l’activité prêts et de taux d’intérêts historiquement bas.

Et si les charges liées aux créances douteuses sont en baisse, le montant total de ces créances a grimpé à 47 milliards d’euros – de quoi inquiéter les investisseurs. D’autant que le ratio de fonds propre a décliné à 11,4% fin mars, contre 11,7% fin 2015.

La Monte dei Paschi di Siena compte se défaire d’au moins 3 milliards et demi d’euros de crédits toxiques d’ici 2018. Elle cherche des repreneurs pour ces actifs et des partenaires financiers. Doté de 4,45 milliards d’euros, le fonds Atlante de soutien au secteur bancaire italien, ne peut en effet la secourir à lui seul.