DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Du grand spectacle dimanche à Londres pour les 90 ans d'Elisabeth II

monde

Du grand spectacle dimanche à Londres pour les 90 ans d'Elisabeth II

Publicité

Trois semaines après avoir fêté ses 90 ans, le 21 avril, la reine d’Angleterre, Elisabeth II, a droit à de nouvelles célébrations avec, dimanche, un spectacle qui s’annonce grandiose : 1 500 intervenants et 900 chevaux vont pendant
90 minutes retracer sa vie et ses plus de 60 ans de règne.

“La reine a battu en septembre 2015 le record de longévité d’un souverain britannique, précise notre envoyée spéciale à Londres, Andrea Bolitho. Les sondages montrent qu’elle est populaire et même aimée par la population. Environ 70% des Britanniques souhaitent que la monarchie continue.”

Elisabeth n’a pas encore 26 ans lorsqu’elle accède au trône d’Angleterre. Soixante-quatre ans plus tard, elle incarne toujours le pays, estime le vice-président de la Ligue monarchique britannique, Ian Roberts. “On mesure la popularité
de la monarchie quand le peuple britannique la célèbre avec vigueur, quand il la réclame, commente-t-il. Les politiciens, eux, vont et viennent. Je dirais que la monarchie, c’est comme une bonne bouteille de vin : avec le temps, ça se bonifie.”

Mais pour le dirigeant du groupe anti-monarchique Republic Graham Smith, tout cela va bientôt changer. “La reine a maintenant 90 ans, dans une monarchie héréditaire, vous devez vous poser la question de ce qui va arriver ensuite, juge-t-il. Et je pense que la monarchie a des soucis à se faire. Elle est en tout cas consciente qu’un problème va se poser car le prince Charles n’est pas populaire.”

Un prince Charles sans doute moins populaire que la reine mais qui ne manque pas d’un humour… typiquement britannique. “L’autre jour, j’ai réalisé que je vous connais depuis vos 22 ans”, a-t-il déclaré du haut de ses bientôt 68 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article