DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Zika : les inquiétudes de l'OMS

monde

Zika : les inquiétudes de l'OMS

Publicité

L’organisation Mondiale de la santé ne dissimule pas ses craintes, alors que l‘épidémie de Zika continue de se propager. Un virus responsable de plus de 1200 cas de microcéphalie au Brésil, où plus d’un million et demi de personnes ont été contaminées depuis l’an dernier. “Plus on en sait sur le virus Zika, plus nous devenons inquiets”, a déclaré la directrice de l’OMS Margaret Chan. “Le profil de risque de Zika a évolué au cours des années”. A moins de trois mois des Jeux Olympiques de Rio, l’OMS recommande au Brésil de prendre des mesures pour réduire le nombre de moustiques et de mettre à disposition les moyens de protection adéquates pour la population et les visiteurs. “Les mesures de prévention et de lutte contre le virus sont en train d‘être adoptées” a annoncé le ministre brésilien des sports Leonardo Picciani. “Le plus important, c’est que le Brésil adresse en ce moment un message positif au monde entier”, a-t-il insisté. La prise en charge des cas de microcéphalie induira une politique de santé publique à mener sur le long terme, puisque les médecins brésiliens ont observé l’apparition de troubles visuels ou encore auditifs chez les patients, au fil des années.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article