DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : à qui profite la libération de Nadiya Savtchenko ?

monde

Ukraine : à qui profite la libération de Nadiya Savtchenko ?

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La libération mercredi de la pilote ukrainienne par la Russie en échange de deux agents du renseignement russe est le fruit d’un long et laborieux marchandage. Un marchandage dans lequel ukrainiens et russes ont fini par trouver un terrain d’entente.

Selon l’avocat russe de Nadiya Savtchenko, ce ne sont pas uniquement des considéraitons humanitaires – la pilote avait fait deux grèves de la faim – qui ont conduit à la libération de sa cliente.

Elle ne voulait pas être graciée, explique l’avocat. “C‘était sa décision. Elle a refusé de signer les papiers demandant sa grâce. C’est Poutine qui a joué un rôle crucial dans sa libération. Mais c’est le groupe de Normandie (France, Allemagne, Russie et Ukraine) qui l’a influencé.”

C’est Poutine qui a joué un rôle crucial dans sa libération

Sur le plan de la communication, la libération de la pilote est une victoire pour l’Ukraine, même si au moins dix Ukrainiens seraient toujours en détention en Russie, selon le ministère des Affaires étrangères.

“En restant en Russie, Nadiya Savtchenko devenait un symbole de la résistance ukrainienne et du patriotisme”, souligne Volodymyr Fesenko, un politologue ukrainien. “Elle disposait d’un énorme capital politique que certains ne vont pas hésiter à exploiter.”

“La libération de Nadiya Savtchenko a eu lieu juste avant la réunion du G7 dont l’un des sujets devait être consacré aux sanctions contre la Russie, explique Maria Korenyuk notre correspondante à Kiev. Mais les membres du G7 ont déjà fait savoir que cette libération n‘était pas suffisante pour lever les sanctions contre Moscou tant que que les processus de paix de Minsk n‘était pas pleinement respecté”.

Avec AFP et Reuters

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article