DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trois ans après, la place Taksim toujours symbole de la révolte

monde

Trois ans après, la place Taksim toujours symbole de la révolte

Publicité

Les barrières et les policiers n’y auront rien fait… Un rassemblement et des échauffourées ont bien eu lieu à Istanbul, en ce troisième anniversaire des manifestations de la place Taksim en Turquie.

Un quasi couvre-feu avait pourtant été imposé par les autorités pour empêcher tout rassemblement et plusieurs activistes avaient été arrêtés par la police en prévention.

“Je salue le président d’ici en tant que citoyenne, déclare une femme. Il est contradictoire pour un président qui critique la police française et la pression qu’elle a mise sur les gens dans ce pays, de nous imposer à nous le même traitement. Il se contredit. Nous ne comprenons pas pourquoi il a peur de nous laisser aller dans ce parc”.

L’ampleur des manifestations, il y a trois ans, a ébranlé la toute puissance du président Erdogan. La place Taksim avait été occupée deux semaines, et les heurts extrêmement violents avec la police – six personnes tuées – sont dans toutes les mémoires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article