DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Intempéries : 9 morts en Allemagne et des milliers de personnes évacuées en France

monde

Intempéries : 9 morts en Allemagne et des milliers de personnes évacuées en France

Publicité

C’est un très lourd tribut que la petite ville de Simbach-am-Inn paie aux inondations. Dans cette bourgade du sud-est de l’Allemagne, un quatrième corps sans vie a été retrouvé, celui d’un homme. Mercredi soir, trois femmes d’une même famille avaient péri dans leur maison inondée. Au total, neuf personnes sont mortes en Allemagne depuis le début des intempéries dimanche dernier, et quatre autres sont portées disparues.

Ici comme dans plusieurs autres communes de Bavière, les dégâts sont immenses. Beaucoup ont tout perdu, et c’est un long travail de déblaiement et de nettoyage qui commence.
D’après le météorologue Corentin Fourneau, de l’Institut Royal Météorologique de Belgique, il faudra attendre la semaine prochaine pour que l’Europe soit enfin au sec.

“Ce qui est atypique, ce sont les quantités de précipitations qui sont assez exceptionnelles pour la saison. Cela devrait encore durer jusqu’au week-end inclus et graduellement s’améliorer dans le courant de la semaine prochaine, donc par l’est, par l’Allemagne, et ensuite vers l’ouest.”

En France, une octogénaire est morte et des milliers de personnes ont dû être évacuées comme dans le centre-ville de Longjumeau, dans l’Essone, sous les eaux et privé d‘électricité. L‘état de catastrophe naturelle sera reconnu la semaine prochaine pour les zones les plus touchées.

Paris est passé en vigilance orange comme six départements, et la Seine-et-Marne reste en vigilance rouge. Dans la capitale, le pic de la crue est attendu pour demain. Le Zouave du pont de l’Alma qui sert de repère au Parisiens pour mesurer la montée de la Seine a désormais les genoux dans l’eau, mais on est encore loin du record de 1910 lorsque l’eau lui était montée jusqu’aux épaules.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article