DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : Poutine tend la main aux Européens

économie

Russie : Poutine tend la main aux Européens

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Pas rancunier, Vladimir Poutine. Le président russe a profité du Forum économique international de Saint-Pétersbourg ce vendredi pour tendre la main aux Européens au moment-même où Bruxelles étendait d’un an les sanctions liées à l’annexion de la Crimée par Moscou en 2014 – sanctions qui interdisent tout commerce avec la péninsule.

Les tensions géopolitiques actuelles sont aussi causées par l’incertitude économique et l‘épuisement des ressources de croissance. Il y a un risque que ces tensions soient même provoquées artificiellement,“ a-t-il relativisé.

Certes, la présence la veille au Forum du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pourrait laisser penser que Bruxelles est en train de mettre de l’eau dans son vin. Mais ce dernier a insisté sur le nécessaire respect par Moscou des accords de paix de Minsk sur l’Ukraine. Les 28 devraient ainsi reconduire pour six mois la semaine prochaine leurs sanctions économiques contre la Russie pour son rôle présumé dans la poursuite des combats dans l’est du pays.

Cela n’a pas empêché Vladimir Poutine d’insister. “Les représentants des entreprises allemandes et françaises que j’ai rencontrés ont attesté de la volonté du monde des affaires européen de coopérer avec notre pays. Les hommes politiques devraient écouter les entreprises, se montrer sages, visionnaires et flexibles.“ Même s’ils privilégient la solidarité européenne, Athènes et Rome sont favorables à une normalisation des relations commerciales. Le premier ministre italien, Matteo Renzi avait d’ailleurs fait le déplacement à Saint-Petersbourg.

Faute de réciprocité de la part de Bruxelles, Moscou menace cependant de prolonger son embargo sur les produits alimentaires européens jusqu’en 2017.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article