DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les secrets de la machine d'Anticythère

Sci-tech

Les secrets de la machine d'Anticythère

En partenariat avec

Entre le Péloponnèse et la Crète émergent deux îles. Cythère connue pour son voyage poétique et Anticythère passée à la postérité avec une découverte étonnante. Au début de l’archéologie sous marine, en 1901 était découvert un mécanisme à engrenages en bronze.

Les quelques inscriptions lisibles ont laissé penser qu’il s’agissait là d’un calculateur analogique antique permettant de calculer des positions astronomiques.
Mais beaucoup de choses restaient mystérieuses.

Alexander Jones, professeur à la New York University :
“Il y a des choses particulières que nous avons apprises à partir des textes, sur la façon dont les gens pouvaient prédire les éclipses et les détails qu’ils pouvaient donner, une centaine d’années avant notre ère, ils avaient aussi des notions sur les mouvements de la terre. Et c’est remarquable parce que nous ne savons que très peu de choses sur cette période et sur les connaissances astronomiques des grecs.”

L‘épave, une galère romaine, se trouvait à plus de 60 mètres de profondeur. Elle a été découverte par des pêcheurs d‘éponges.

Alexander Jones : “Nous savons désormais beaucoup de choses sur ce que ce mécanisme pouvait faire. Mais il y a toujours un débat sur l’intention du concepteur de cette machine. Que voulait il en faire, quelle était sa destination ? Je crois que c‘était un outil de recherche pour un chercheur qui allait l’utiliser en connexion avec ses observations, pour prouver une théorie, c’est un objet éducatif.”

Selon les chercheurs les nouveaux déchiffrages prouvent que le mécanisme permettait de suivre les mouvements de cinq planètes. En plus des éclipses que les marins pouvaient ainsi prédire… il y a plus de 2000 ans.

Prochain article