DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bild promet d'arrêter "les blagues sur les oreilles du Prince Charles"

monde

Bild promet d'arrêter "les blagues sur les oreilles du Prince Charles"

Publicité

“Chers Britanniques, si vous restez dans l’UE, nous reconnaîtrons le but de Wembley”, allusion à un but controversé du Mondial de 1966. Le journal allemand promet aussi d’arrêter “les blagues sur les oreilles du Prince Charles”.

Mais si ces promesses ne suffisent pas, comment Berlin aborderait un Brexit ? La réponse plus sérieuse de René Pfister du magazine d’informations, “Der Spiegel”.

“Si les Britanniques décidaient de quitter l’UE, je pense que Merkel prendrait la tête d’un mouvement, qui d’un côté, regretterait ce choix, mais de l’autre dirait que cela ne signifie pas pour autant la fin de l’Union européenne, elle continuerait de se battre pour l’union en Europe. Ce mouvement dirait que les conséquences du Brexit seront aussi faibles que possibles. La stratégie serait de rassurer tout le monde”, dit-il.

#Brexit: It's smarterto stayhttps://t.co/celEeQw4GP via DerSPIEGEL</a> <a href="https://twitter.com/Brinkbaeumer">Brinkbaeumer FAHarms</a></p>&mdash; SPIEGEL English (SPIEGEL_English) June23, 2016

En France aussi, un posssible divorce entre le Royaume-Uni et l’Europe a sucité de nombreux débats. Le président Hollande a évoqué une décision “irréversible”, mettant en jeu “l’avenir de l’Europe”.

“Il y a du pour et du contre, je pense que le Royaume-Uni a toujours profité un peu de l’UE, donc s’ils s’en vont, ce n’est peut-être pas plus mal”, dit ce Parisien, “d’un autre coté, ils font quand même partie de l’Europe, si même les Américains leurs conseillent de rester en Europe, c’est peut-être mieux pour eux parce que cela engage quand même pour une très, très longue durée, c’est un choix crucial”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article