DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Affrontements au Soudan du Sud : au moins 272 morts

monde

Affrontements au Soudan du Sud : au moins 272 morts

Publicité

De nouveaux tirs ont retenti ce dimanche au Soudan du Sud. Deux jours après le début des affrontements, les combats entre l’armée gouvernementale et les ex-rebelles se poursuivent. Le bilan fait déjà état d’au moins 272 morts, selon le gouvernement.

Depuis les accords de paix il y a près d’un an, il s’agit des premières violences à Juba, la capitale du pays.
Une mission de l’ONU s’y est installée en décembre 2013, alors que le pays se déchire entre les partisans du président Salva Kiir, et ceux de l’ancien chef rebelle Riek Machar, devenu vice-président.

Dans les deux camps, les leaders ont appelé au calme, tout en se rejetant mutuellement la responsabilité des hostilités, qui avaient débuté jeudi dernier avec un accrochage faisant cinq morts parmi les soldats du camp présidentiel.

Ces affrontements ternissent encore un peu plus la situation, au lendemain du cinquième anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud, alors que le samedi s‘était déroulé sans heurts, mais sans célébration non-plus.

Depuis le début du conflit, les combats entre forces pro Kiir et pro Machar ont fait plusieurs dizaines de milliers de morts dans un conflit compliqué par des hostilités entre ethnies et des luttes au niveau local. Ils ont provoqué une crise humanitaire, forçant près de trois millions d’habitants à fuir leurs foyers et quelque cinq millions, plus d’un tiers de la population, à dépendre d’une aide alimentaire d’urgence.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article