DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : la coalition de gouvernement décroche la "super-majorité" au Sénat

monde

Japon : la coalition de gouvernement décroche la "super-majorité" au Sénat

Publicité

Les élections sénatoriales partielles qui se sont tenues dimanche au Japon offert la majorité au Parti libéral-démocrate de Shinzo Abe et ses alliés. Sa coalition contrôle désormais les deux tiers de la Chambre haute, et la même proportion de la Chambre basse. C’est une condition nécessaire pour pouvoir convoquer un référendum sur une révision constitutionnelle.

La charte fondamentale du Japon a été dictée en 1947 par les Etats-Unis, au sortir de la guerre. Son article 9 consacre notamment la renonciation à la guerre “pour toujours”. Le Parti libéral-démocrate a toujours affiché sa volonté de la transformer et Shinzo Abe a affirmé lundi vouloir engager des discussions avec d’autres partis sur cette révision, maintenant qu’il est en mesure de l’entreprendre.

Mais les électeurs ont surtout jugé le Premier ministre sur le bilan de sa politique économique, visant à relancer une économie atone. Il a reporté au début du mois à octobre 2019 l’augmentation de la TVA. Une mesure visant à stimuler la consommation dans un contexte de croissance atone, reléguant au second plan l’assainissement des finances publiques.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse lundi après l’annonce des résultats.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article