DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La situation en Ukraine concerne « l'ensemble du monde civilisé »

Le bureau de Bruxelles

La situation en Ukraine concerne « l'ensemble du monde civilisé »

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

En déplacement à Bruxelles, le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman, a rencontré différents responsables européens pour évoquer les réformes en Ukraine, la libéralisation des visas ou encore les relations avec la Russie. Il répond aux questions de notre correspondante Natalia Richardson-Vikulina.
 
Euronews:
« L’Europe traverse des temps difficiles: le Brexit, la menace terroriste, la crise des réfugiés. Ces événements n’ont-ils pas relégué l’Ukraine au second plan? »
 
Volodymyr Groysman:
« Les points que vous avez signalés sont très importants. Mais ce qui se passe avec la Russie à propos de l’Ukraine ne peut pas être relégué au 3e ou 4e rang. Cela ne concerne pas uniquement l’Ukraine, cela touche l’ensemble du monde civilisé. Il est important dans ces moments difficiles que le monde civilisé reste uni. »
 
Euronews:
« Quelle est la solution pour régler le conflit dans le Donbass? »
 
Volodymyr Groysman:
« La première chose à faire est de s’assurer que la Russie mette en œuvre les accords de Minsk. Elle doit retirer ses troupes, elle doit retirer ses armes présentes sur le territoire d’un État souverain. Vous savez en Ukraine il n’y a jamais eu de conflit interne, tout cela est venu de nos voisins. Nous parlons donc du retrait des troupes, de la mise en place d’une mission de police spéciale de l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, c’est un très bon dispositif qui peut d’un côté assurer la paix et de l’autre assurer la réintégration de ces territoires. »
 
Euronews:
« Est-ce que l’Ukraine va rejoindre l’Otan? »
 
Volodymyr Groysman:
« Après le sommet de Varsovie, nous avons reçu un programme conséquent d’actions communes. Nous pensons que notre tâche actuellement est de moderniser nos forces armées selon les standards de l’Otan. Vous savez que les Ukrainiens ont une attitude favorable à l‘égard de l’Otan mais il y a des procédures. Après ces dernières années et les circonstances difficiles, l’armée ukrainienne se renforce et elle est désormais efficace et robuste. »

Euronews:
« Avez-vous évoqué la libéralisation des visas? Quand sera-t-elle effective? »
 
Volodymyr Groysman:
« L’Ukraine a mis en œuvre toutes les mesures nécessaires pour lever les visas pour les Ukrainiens. Nous attendons la décision de l’Union européenne, le processus est en cours. Nous espérons que d’ici au mois d’octobre les institutions de l’Union prennent une décision favorable. »
 
Euronews:
« Quand l’Ukraine pourra-t-elle rejoindre l’Union européenne? »
 
Volodymyr Groysman:
« Dans 10 ans nous aurons parcouru le chemin nécessaire pour pouvoir déposer notre dossier de candidature d’adhésion à l’Union européenne. Il y a un ensemble de réformes à mener, cet ensemble est clair, tout le monde sait ce qu’il doit faire. Nous devons agir rapidement. »

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article