DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Turcs divisés face à l'Etat d'urgence

monde

Les Turcs divisés face à l'Etat d'urgence

Publicité

La nouvelle de l’Etat d’urgence divise la population turque. Mais les opposants au président Erdogan restent discrets, l’ambiance est lourde et les arrestations en masse découragent les vélléités de contestation.

Hasan Tayyar, habite Ankara, pour lui,” ça ne peut qu’empirer les choses dans un pays où on n’a pas de libertés. On va probablement être moins libre et plus dominé. Cela va freiner l’Etat de droit mais au moins les gens vont se battre pour avoir plus de libertés.”

Un autre habitant d’Ankara, Mehmet Yucel, pense lui que “ce qui est arrivé est très fort, que l’on soutienne ou pas le parti au pouvoir. Ce putsch est une erreur et doit être corrigé aussi vite que possible. Les responsables de ce putsch doivent être écartés aussi vite que possible.”

Berlin met en garde contre une chasse aux sorcières. Recep Tayyip Erdogan a averti les dirigeants étrangers de ne pas interférer dans la politique turque. Un président fort du soutien de ses supporters, qui campent nuit et jour place Taksim, pour ne pas laisser le champ libre à l’opposition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article