DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les musiques du monde de Globaltica

Cult

Les musiques du monde de Globaltica

En partenariat avec

Un festival très musique du monde dans la ville de Gdynia. Chaque été la ville polonaise célèbre pour ses chantiers navals sur la mer Baltique vibre aux rythmes de Globaltica et de la diversité culturelle.

Un ancien moine bouddhiste Nagawang Lodup a fait l’ouverture du festival. Il a fui le Tibet et l’oppression artistique et religieuse.

Il interprète a capela des chansons traditionnelles et contemporaines ancrées dans la culture nomade.

Nagawang Lodup : “J’ai appris quand j‘étais très jeune avec ma merveilleuse mère, quand elle me portait sur son dos quand elle gardait les yaks.”

Ce duo chante des chansons Alevi qui viennent d’Anatolie. L’alévisme est une branche mystique de l’islam. Tahir Palali vit désormais à Londres après avoir passé son enfance en Turquie où il a été influencé par l’alévisme.

Çiğdem Aslan est la chanteuse du duo : “C’est une culture qui a été persécutée ou qui a été assimilée donc pour nous le fait de la jouer c’est comme une mission pour la faire durer.”

Dino Manuelle a formé il y a 10 ans ce groupe “Rancho Aparte” pour jouer des musiques typiques colombiennes : “Notre musique est de la musique traditionnelle du Pacifique colombien. Nous venons du Choco, le Choco se situe entre la côte pacifique colombienne et les Caraïbes. Nous faisons de la musique traditionnelle et folklorique.”

Le nom “Rancho Aparte” fait référence à de l’argot
une sorte de bande à part avec des membres du groupe qui viennent tous d’horizons musicaux différents.

Piotr Pucylo est le directeur de ce festival : “D’un côté, nous voulons présenter et montrer la diversité des cultures du monde entier, mais d’un autre côté nous avons la mission d’ouvrir les Polonais à d’autres cultures, à d’autres religions pour les rendre plus ouverts aux étrangers. Ce type de festival, ce type de projet est très important dans le monde entier. Pas uniquement en Pologne.”

Comme son nom l’indique Egyptian Project vient d’Egypte et aime à mixer des sons du Delta du Nil et de Caire avec des ambiances trip-hop, electro et hip-hop.

La Fanfare Ciocârlia est un groupe très populaire des Balkans elle vient d’un village au nord est de la Roumanie.

Tifan Costica : “Notre musique s’adresse à tout le monde, elle rend les gens heureux, elle les fait danser parce que les rythmes sont faits pour danser, c’est une musique qui touche le coeur.”

Depuis sa création il y a 20 ans la fanfare a joué plus de 2000 concerts dans plus de 70 pays. Elle est actuellement en tournée mondiale.

Wolfgang Spindler, Euronews : “Peu importe d’où viennent les musiciens, ici au festival Globaltica ils sont accueillis à bras ouverts. Chaque soir et un soir de bonnes vibrations et de bonne ambiance.”

Prochain article