DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : onze putschistes accusés d'avoir attaqué l'hôtel d'Erdogan capturés

monde

Turquie : onze putschistes accusés d'avoir attaqué l'hôtel d'Erdogan capturés

Publicité

Onze soldats turcs ont été arrêtés dans la nuit de dimanche à lundi dans la région de Ula, dans le sud-ouest de la Turquie. Ils sont accusés d’avoir fait partie du commando ayant attaqué l’hôtel de Marmaris où se trouvait le président Recep Tayyip Erdogan le soir du putsch manqué, le 15 juillet.

L’armée a utilisé des hélicoptères et des drones pour les localiser. Ce sont des villageois chassant le sanglier dans la zone qui les ont dénoncé à l’armée.

Les 11 hommes ont été placés en détention préventive. Le 15 juillet, le président, informé de la tentative de putsch, était parvenu à fuir son hôtel à temps.

Ces dernières arrestations surviennent dans un contexte de reprise en main de toutes les institutions et corps intermédiaires. Depuis le 15 juillet, plus de 60 000 personnes ont été arrêtées, des militaires – dont de nombreux hauts gradés – mais aussi des juges et des journalistes notamment.

Dimanche, le gouvernement a confirmé la fermeture de toutes les écoles militaires. Elles seront remplacées par une nouvelle université sous la coupe du pouvoir.

Par ailleurs, Ankara prévient l’Union européenne : si l’exemption de visas n’est pas accordée aux Turcs comme le prévoit l’accord sur les migrants, le gouvernement pourrait dénoncer cet accord.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article