DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Banque d'Angleterre abaisse son taux directeur pour contrer le Brexit

monde

La Banque d'Angleterre abaisse son taux directeur pour contrer le Brexit

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Face aux incertitudes du Brexit, la Banque d’Angleterre a abaissé ce jeudi d’un quart de point son principal taux directeur à 0,25%, son plus bas niveau historique. C’est la première fois qu’elle actionne le levier de la politique monétaire depuis 2009. La banque centrale a également annoncé l’augmentation du programme d’assouplissement quantitatif.

Plusieurs indicateurs sont passés au rouge depuis le vote du 23 juin. La Banque d’Angleterre a revu ses prévisions de croissance à la baisse, tout en estimant que le pays évitera la récession.

“Vu la combinaison des facteurs, la croissance du PIB devrait être, sur la période de prévision, amputée de 2,5% par rapport aux prévisions faites en mai” a expliqué le gouverneur de la Bank of England, Marc Carney.

“Même après la stimulation monétaire, les capacités inutilisées devraient grandir, et le chômage devrait dépasser son niveau actuel de 4,9%, pour s‘établir à 5 ou 5,5% dans les deux prochaines années” a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse jeudi.

Le moral des consommateurs et des industriels britannique a flanché, bien qu’aucun impact marqué ne soit encore perçu du côté de la consommation. Le secteur des services s’est contracté à un rythme inédit depuis plus de sept ans. La BoE, qui avait opté pour le statu quo en juillet, a été forcée de réagir pour tenter de doper l‘économie.

La baisse des taux aura un impact immédiat sur l‘économie britannique, assure Marc Carney : “cette série de mesures rapide, cohérente et complète, est adéquate compte tenu de l’ampleur du choc, des incertitudes sur les variables d’ajustements et des données relativement limitées jusqu’ici”.

“Ces mesures pourront être renforcées. Le Comité de politique monétaire, peut encore abaisser les taux, augmenter le régime de refinancement bancaire, et élargir le programme de rachat d’actifs”, a poursuivi le gouverneur de l’institution monétaire brintannique.

Si la baisse des taux était attendue par les économistes, l’augmentation du programme d’assouplissement quantitatif l‘était moins. La BoE a en effet annoncé le rachat supplémentaire de 60 milliards de livres d’obligations d‘État et 10 milliards de livres d’obligations d’entreprises.

Avec AFP

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article