DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Majlinda Kelmendi est fière pour le Kosovo

Sport

Majlinda Kelmendi est fière pour le Kosovo

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Majlinda Kelmendi est au paradis depuis son titre olympique dimanche dernier dans la catégorie des moins de 52 kilos. La Kosovare, tombeuse en finale de l’Italienne Odette Giuffrida, a décroché le seul titre qui manquait à son palmarès. La double championne du monde et double championne d’Europe de judo avait été éliminée dès le deuxième tour aux Jeux de Londres qu’elle avait disputé pour l’Albanie.

Cette fois, j‘étais tellement concentrée et je voulais tellement gagner. Pas seulement parce que j‘étais la favorite, mais aussi pour mon pays. C’est la première fois que le Kosovo pouvait participer aux Jeux olympiques. Je voulais vraiment l’emporter. Le Jour J, je me répétais tout le temps : “je suis en forme, je suis forte et je peux le faire, car je suis la meilleure du monde”. Donc j‘étais assez confiante, et aussi un peu stressée, mais je pense que c’est normal.

Porte-drapeau du Kosovo lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux, Majlinda Kelmendi assure avoir refusé des ponts d’or pour défendre les couleurs d’un autre pays.

J‘étais jeune, mais je pouvais déjà me rendre compte que mon pays devait être représenté dans le monde. Je savais que je pouvais faire beaucoup mieux et bien plus que d’autres personnes pour mon pays. Aujourd’hui, je suis très heureuse de cette médaille, de tout ce qu’elle signifie pour le Kosovo et de ne pas l’avoir gagnée au nom d’un autre pays. Croyez-moi, tout l’or du monde, tous les millions ne pourraient pas me donner ce que je ressens aujourd’hui. Vous pouvez avoir tous les millions, et même tous les milliards que vous voulez, mais cela ne signifie pas que les gens vous respecteront.

A 25 ans, elle vit, selon ses propres termes, un “rêve éveillé” et se révèle être une fantastique ambassadrice du judo.

C’est le genre de sport qui vous apprend à avoir du respect pour tout et pour tout le monde. Quand j’ai commencé le judo, j’ai complètement changé. Enfant, j‘étais très calme et j’avais même peur de sortir dans la rue. Puis j’ai commencé le judo et mon caractère s’en est trouvé renforcé. J’ai une forte personnalité et comme je l’ai dit avant, avec le judo, vous apprenez à avoir du respect pour tout et pour tout le monde. Cette discipline vous apporte un parfait équilibre entre le corps et l’esprit. Donc, si vous ne devenez pas un champion, au moins vous devenez vraiment une grande, une formidable personne.

Seule ombre au tableau : Majlinda Kelmendi reste sous le coup d’une suspension pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle antidopage en juin dernier alors qu’elle était en stage dans le sud de la France.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article