DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Virus Zika: cinq cas de contaminiation à Miami Beach

monde

Virus Zika: cinq cas de contaminiation à Miami Beach

Publicité

Cinq cas de contamination par le virus du Zika ont été identifiés dans la très touristique Miami Beach en Floride (sud-est), ce qui signifie que la transmission locale du virus qui provoque des malformations congénitales s‘étend, ont indiqué vendredi les autorités locales. “Cela veut dire que nous avons une nouvelle zone” de transmission locale, a indiqué le gouverneur Rick Scott, lors d’une conférence de presse. Ce qui a également été confirmé par le ministère de la Santé.
La Floride compte désormais 36 cas de personnes contaminées localement par le virus. Les autorités ont mis en garde les femmes enceintes qui voudrait se rendre dans la zone ces prochains jours.

Jusqu‘à présent, seule une zone d’environ 2,6 km2 du quartier tendance de Wynwood, dans le comté de Miami-Dade, avait été identifiée comme un site de transmission locale du virus, véhiculé principalement par des moustiques.
La nouvelle zone identifiée à Miami Beach, connue pour son architecture Art déco aux couleurs pastels, sa vie nocturne et ses plages de sable, fait elle un peu moins de 4 km2. Pour combattre le moustique, il faudra faire appel à la pulvérisation à pied car la méthode à grande échelle, par avion, est trop risquée dans ce quartier de Miami où la hauteur des immeubles empêchent de voler à basse altitude.

La Floride avait annoncé le mois dernier ses premiers cas de transmission locale du virus.
Aux Etats-Unis près de 2.000 cas de Zika ont été recensés sur le continent. La Floride est la plus touchée, avec plus de 500 infections liées à des voyages et désormais 36 cas de contamination locale.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article