DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'assaut sur Mossoul approche, le HCR craint le pire

monde

L'assaut sur Mossoul approche, le HCR craint le pire

Publicité

L’offensive contre Mossoul, bastion de l’État islamique en Irak, se prépare. Les forces irakiennes soutenues par les raids américains sont sur le point de reprendre Qayyarah, une ville située à une soixantaine de kilomètres au sud de Mossoul. Une position clé pour préparer l’assaut final.

Alors que l‘étau se resserre autour des djihadistes, le Haut Commissariat de L’ONU pour les réfugiés a mis en garde contre une nouvelle catastrophe. “Mossoul, je n’ai pas besoin de vous le rappeler, est la deuxième plus grande ville d’Irak. L’impact humanitaire de l’offensive militaire sera énorme. Jusqu‘à 1,2 million de personnes pourraient être affectées” a expliqué Adrian Edwards, le porte-parole du HCR. Il s’agirait du pire déplacement de population de ces dernières années.

3,4 millions d’irakiens ont déjà été déplacés en Irak depuis que Daech a conquis en janvier 2014 la ville de Fallouja, reprise cet été par l’armée irakienne.

“Mossoul sera libéré en 2016”, a promis le Premier ministre irakien. L’envoyé spécial de la Maison-Blanche s’est montré plus prudent, appelant la classe politique irakienne à d’avantage de cohésion avant de lancer la bataille.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article