DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: Russes et Américains à la recherche d'un accord de trêve sur Alep

monde

Syrie: Russes et Américains à la recherche d'un accord de trêve sur Alep

Publicité

Direction Genève pour Sergueï Lavrov et John Kerry. Nouvelle réunion au sommet sous l‘égide de l’ONU avec pour thème de discussion le conflit syrien. Alors que le processus politique est actuellement au point mort entre le régime et les rebelles, la situation à Alep devient très préoccupante.
Selon les estimations, 275 000 habitants des quartiers est de la ville seraient toujours pris au piège, assiégés par les forces du régime. L’urgence est donc de trouver un moyen de les ravitailler donc d’instaurer une trêve et c’est là que le bas blesse. “Nous voulons 48 heures de pause. La Russie a répondu oui. Nous attendons des autres qu’ils en fassent autant. Nous sommes prêts, les camions aussi, ils peuvent partir dès que nous aurons ce message”
, a déclaré Staffan De Mistura, l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie
L‘émissaire n’a pas précisé quelle partie devait encore donner son accord. Quant aux moyens logistiques, Jan Egeland, qui dirige le groupe de travail de l’ONU sur l’aide humanitaire en Syrie, a expliqué que deux convois de 20 camions chacun achemineront de l’aide pour 80.000 personnes dans les quartiers est d’Alep, tenus par l’opposition, et dans les quartiers ouest, aux mains du régime.
Des travaux sont également prévus pour rétablir l‘électricité et le réseau de distribution d’eau potable dans la ville.

Autre point chaud, la frontière turco-syrienne. Ankara a de nouveau mené une offensive en Syrie. Des blindés ont passé la frontière au niveau du village de Karkamis. Quelques heures après avoir repris aux combattants de l’EI Jarabulus, cette nouvelle journée d’offensive a été marquée par des bombardements turcs sur les positions kurdes du PYD. Selon l’agence d’information officielle Anadolu les forces turques ont ouvert le feu sur les hommes du PYD à partir de 18H00 (15H00 GMT) jeudi, après que les services de renseignement ont remarqué qu’ils progressaient sur le terrain en dépit d’une promesse des Etats-Unis selon laquelle ils allaient reculer, et passer de l’autre côté de l’Euphrate. L’opération, baptisée “Bouclier de l’Euphrate”, est la plus ambitieuse menée par Ankara en Syrie depuis le déclenchement du conflit qui a fait plus de 290.000 morts depuis cinq ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article