DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Barroso chez Goldman Sachs : une pétition réclame des sanctions

économie

Barroso chez Goldman Sachs : une pétition réclame des sanctions

Publicité

José Manuel Barroso rattrapé par la polémique sur sa prise de fonctions chez Goldman Sachs.

Une pétition lancée en juillet par un collectif de fonctionnaires européens réclame des sanctions exemplaires contre l’ancien président de la commission européenne, et notamment la suspension de ses indemnités de retraite liées à ce poste, qu’il a occupé pendant 10 ans, jusqu’en octobre 2014. Elle appelle aussi à des règles plus strictes pour encadrer le “ pantouflage “, comprenez le phénomène de vases communicants entre la haute fonction publique et le secteur privé.

Le collectif rappelle que Goldman Sachs a été une des banques américaines les plus impliquées dans la crise des subprime – qui a conduit à la crise financière de 2008 – et dans la crise grecque, un pays qu’elle a aidé à dissimuler son déficit avant de spéculer contre sa dette. Bien que légale, la décision de José Manuel Barroso de rejoindre la branche londonienne du géant de Wall Street pour la conseiller sur les conséquences du Brexit est qualifiée d’irresponsable et de malhonnête. Le collectif estime que l’ancien Président de la Commission européenne déshonore la fonction publique.

La pétition a recueilli plus de 78.000 signatures à ce jour et en vise 150.000 d’ici fin septembre. Elle sera alors remise aux Présidents de la Commission, du Conseil et du Parlement européens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article