DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : Rajoy défend sa légitimité avant le vote de confiance

monde

Espagne : Rajoy défend sa légitimité avant le vote de confiance

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Mariano Rajoy a passé son grand oral devant le Congrès des députés à Madrid, à la veille d’un vote de confiance qui s’annonce très incertain pour le Premier ministre espagnol par intérim. Il lui manque en effet six voix pour obtenir la majorité absolue, malgré l’accord conclu avec les libéraux de Ciudadanos. Les socialistes, eux, ont confirmé qu’ils voteraient “non” à Rajoy.

Le Premier ministre conservateur a listé les trois raisons pour lesquelles il sollicitait la confiance de la Chambre basse : “L’Espagne a besoin d’un gouvernement efficace, d’urgence. Les Espagnols ont exprimé clairement leur préférence au Parti Populaire. Et enfin, il n’existe pas d’alternative viable.”

L’Espagne doit mettre fin à l’impasse politique, a insisté Mariano Rajoy, notamment pour respecter ses engagements vis-à-vis de l’Union européenne, en matière de réduction du déficit public.

“Il est impératif que nous respections les termes stricts de l’accord avec l’Europe avant le 15 octobre. Les conséquences, en cas d‘échec, seraient d’une extrême gravité. Notre pays serait exposé à des sanctions, il perdrait d’importantes sources de financements européens. Il pourrait aussi perdre la crédibilité gagnée tout au long de ces années.”

Si Mariano Rajoy n’obtient pas l’investiture et qu’aucun accord politique n’est trouvé dans les prochains mois, une nouvelle élection pourrait avoir lieu à Noël. Ce serait la troisième en un an.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article