DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise migratoire : un an après

Le bureau de Bruxelles

Crise migratoire : un an après

Publicité

Il y a un an la chancelière allemande, Angela Merkel, annonçait sa politique d’ouverture et d’accueil à l‘égard de milliers de réfugiés syriens. Quelques jours plus tard la photo d’Alyan Kurdi, cet enfant syrien de trois ans mort noyé en Méditerranée, devenait le symbole de cette crise humanitaire. Mais en 2016 les mots d’Angela Merkel appartiennent au passé. Les frontières sont fermées et les migrants meurent toujours en mer.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article