DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rebelles kurdes en Syrie : Ankara accuse Washington d'avoir menti

monde

Rebelles kurdes en Syrie : Ankara accuse Washington d'avoir menti

Publicité

Avant de quitter la Turquie vendredi pour se rendre au sommet du G20 en Chine, le président turc a accusé les Américains d’avoir menti à propos des combattants kurdes de Syrie. Ankara craint la formation d’un corridor de la terreur à sa frontière.

“En ce moment même les Etats-Unis disent que les militants des YPG ont traversé la rivière Euphrate”, a déclaré Recep Tayyip Erdogan. “On leur répond que, non, ce n’est pas vrai. Nous ne croyons pas que ces forces kurdes se retirent juste en écoutant les déclarations de quelqu’un aux Etats-Unis ou de n’importe où”.

Depuis onze jours, la Turquie poursuit son opération de nettoyage à la frontière turco-syrienne. Aidés par des chars et l’aviation, Ankara affirme avoir déjà pacifié plus de 400 km2 n chassant à la ,fois les jihadistes de Daesh mais aussi les combattants kurdes qualifiés de terroristes.

Vendredi, après un accord entre les rebelles et le régime syrien plus de 300 civils ont été évacués de Daraya vers Mouadamiya dans la banlieue sud-ouest de Damas.

L’opposition syrienne a immédiatement qualifié ces déplacements de nettoyage politique et ethnique”.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article