DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De faux meubles à Versailles ?


Cult

De faux meubles à Versailles ?

Versailles, son chateau, ses ors, ses jardins, ses fontaines et ses doutes sur l’origine de meubles qui pourraient ne pas être d‘époque.

En juin dernier l’OCBC, l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels, procédait à plusieurs auditions et perquisitions dans le monde du marché de l’art.

C’est ainsi que grand spécialiste du meuble Bill Pallot se retrouve en détention préventive. Il aurait eu un rôle important dans la vente de meubles présentant des doutes sur leur authenticité à Versailles pour un montant dépassant les deux millions d’euros.

“Regardez celle ci, on voit bien que c’est beaucoup plus travaillé, plus lourd, je suis désolé”

Didier Rykner, le fondateur du magazine en ligne La Tribune de l’art est catégorique : “Bill Pallot commandait à cet artisan des meubles faux et ensuite, il les écoulait soit par des grandes maisons d’antiquaires à Paris, soit par une maison de vente, soit directement.”

Et cela faisait déjà des mois que courraient des rumeurs persistantes sur la fabrication de faux mobilier XVIIIe.

Didier Rykner : “Que Versailles ait acheté 4 fois des lots faux, c’est un peu embêtant mais que Versailles expose ou montre et en plus dépense de l’argent en restauration sur des meubles dont on pense qu’ils peuvent être faux, c’est quand même assez scandaleux”

Et c’est vrai que l’affaire est embarrassante même si elle ne concerne que quatre ensembles sur les douze mille pièces de mobilier de Versailles.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Magic : du reggae made in Toronto

Cult

Magic : du reggae made in Toronto