DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Référendum sur les migrants : savez-vous que les Hongrois ont de l'humour ?

monde

Référendum sur les migrants : savez-vous que les Hongrois ont de l'humour ?

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les Hongrois ont encore un peu moins d’un mois pour plancher sur cette question : “Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non-hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois ?”…

Une question peu explicite, en forme de provocation pour l’Union européenne, qui sera posée le 2 octobre par voie de référendum.

Le résultat ne devrait affecter que symboliquement une Union européenne déjà abîmée par le Brexit, mais le gouvernement de Viktor Orban laisse entendre une possible suite en justice…

Le référendum lui-même n’aura aucun effet juridique direct, mais le Parlement hongrois, comme le souhaite le gouvernement, doit pouvoir s’engager sur cette question (des quotas de migrants) et prendre des mesures légales“, a déclaré Zoltán Kovács, porte-parole du gouvernement.

La campagne anti-migrants du gouvernement bat son plein, et alors que sur ses pancartes, on peut lire : “Savez-vous que rien qu’en Lybie, un million de migrants veulent se rendre en Europe ?”, un parti satiriste a imaginé une contre-campagne avec des “savez-vous que” plutôt amusants comme : “savez-vous qu’un Hongrois a en moyenne plus de chance de voir un ovni qu’un migrant au cours de sa vie”…ou alors savez-vous qu’un million de Hongrois veulent se rendre en Europe ?

Gergő Kovács du Parti hongrois du chien à deux queues (MKKP – Magyar Kétfarkú Kutya Párt), veut ainsi se moquer de la campagne haineuse du gouvernement et appeler les gens à boycotter le référendum pour le rendre invalide :

Il est important de montrer cette facette de la Hongrie, comme la Hongrie a une très mauvaise réputation de nos jours, je pense qu’il est bon de montrer qu’elle ne se résume pas à son gouvernement, mais qu’elle est pleine de gens gentils, sympathiques, normaux.

Une ONG fait aussi campagne sur internet. Il s’agit d’Amnesty International Hongrie qui donnent des faits et des détails sur la migration et sur le référendum lui-même.

Pour eux, il est capital d’en parler, pas seulement au niveau politique, afin d‘éclairer les citoyens hongrois :

Nous pensons qu’il est très important de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un placement forcé de réfugiés dans notre pays, il s’agit plus de demandeurs d’asile en transit, et autre chose importante, actuellement aucun système de quotas n’a été appliqué, on ne peut donc se prononcer“, explique la directrice Orsolya Jeney.

Les partis politiques, quant à eux, sont partagés. Evidemment, le Jobbik est contre les relocalisations de migrants et suit le gouvernement.

Quelques partis de gauche appellent à voter “oui”, et les autres affirment que les électeurs ne devraient même pas se déplacer.

Bref, ce référendum, s’il est validé, aura l’importance que voudront bien lui donner le gouvernement de Viktor Orban et Bruxelles…

Pour rappel, en 2015, les demandeurs d’asile ont été environ 400 000 à passer en Hongrie avant la fermeture physique des frontières.


ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article