DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Siamand Rahman, l'homme le plus fort des paralympiques

monde

Siamand Rahman, l'homme le plus fort des paralympiques

Publicité

Cela restera l’un des temps forts des Jeux paralympiques de Rio : la victoire de l’Iranien Siamand Rahman ce au concours de dynamophilie.
Il s’agit d’une discipline proche de l’haltérophilie, connue sous le nom anglais de “powerlifting” (voir ici)

La compétition avait lieu ce mercredi 14 août. Et dans la catégorie des plus de 107 kg, l’Iranien a non seulement remporté la médaille d’or, mais il a aussi établi un nouveau record du monde, en soulevant un poids de 310 kg.

Lors du concours paralympique à Rio, l’Iranien a fait mieux que l’Egyptien Amr Mosaad (235 kg soulevés, médaille d’argent) et le Jordanien Jamil Elshebli (234 kg soulevés, médaille de bronze).

>> Classement complet de l‘épreuve

Siamand Rahman

Siaman Rahman est né le 22 mars 1989 à Oshnaviyeh, une province du nord-ouest de l’Iran où une importante minorité kurde dont il fait partie.
Il est né avec une malformation congénitale au niveau des jambes.

C’est en 2008 qu’il a commencé la pratique (et la compétition) du powerlifting. Et rapidement, il a démontré ses capacités.

En 2010, il remporte la médaille d’argent aux championnat du monde paralympique de powerlifting à Kuala Lumpur.

En 2012, aux Jeux paralympiques de Londres, il décroche la médaille d’or.

En février dernier, il avait déjà écrasé la concurrence à Dubaï (voir ici)

Il est le détenteur du record du monde qu’il a déjà amélioré à plusieurs reprises. Et il ne compte pas s’arrêter là.
Son objectif : devenir le premier homme (toute catégorie confondue, handicapé ou non) à soulever 400 kg.

Quelques réactions

>> “Siamand Rahman s‘éternise dans l’histoire”, article paru dans l’agence de presse officielle iranienne ISNA, à lire ici

>> “Siamand Rahman est aux anges en battant le record du monde d’haltérophilie”, article paru dans l’agence de presse officielle iranienne PressTV, à lire ici

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article