DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Référendum au Venezuela : l'opposition maintient la pression


Venezuela

Référendum au Venezuela : l'opposition maintient la pression

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Au Venezuela, l’opposition maintient la pression sur le gouvernement pour la tenue d’un référendum révocatoire contre le président Nicolas Maduro. Lundi, à Caracas, les leaders de l’opposition ont appelé à une journée de mobilisation le 12 octobre.
Le Conseil national électoral a annoncé la semaine dernière que le référendum ne pourrait pas avoir lieu avant le début de l’année prochaine.

Jesus Torrealba,secrétaire général du la coalition pour l’unité démocratique : “Le référendum révocatoire se tiendra en 2016 parce que c’est dans la Constitution, que c’est notre droit et notre nécessité. Toute tentative visant à le bloquer entraînerait la mobilisation du peuple, pacifique mais ferme, dans les rues afin d’obtenir la restauration de l’ordre constitutionnel.”

Pour des raisons juridiques, si le référendum avait lieu après le 10 janvier, le président sortant pourrait alors être remplacé par son vice-président. Or l’opposition réclame de nouvelles élections.

Henrique Capriles, ex-candidat aux élections présidentielles : “Ce référendum révocatoire n’est pas seulement contre Maduro. Il vise aussi ce gouvernement néfaste et corrompu… Ils iront en enfer!”

Lundi, le président vénézuélien a rencontré John Kerry en marge de la signature de l’accord de paix en Colombie.

Le secrétaire d’Etat américain a de nouveau insisté pour qu’une solution démocratique soit trouvée au Venezuela.
Caracas dénonce depuis des mois l’ingérence des Etats-Unis.

Avec Agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Premier débat électrique entre Donald Trump et Hillary Clinton