DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une plate-forme pour les lanceurs d'alerte


Le bureau de Bruxelles

Une plate-forme pour les lanceurs d'alerte

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les lanceurs d’alerte pourront désormais s’appuyer sur une nouvelle plate-forme pour transmettre leurs documents en tout anonymat. EULeaks, c’est le nom de ce nouvel espace sécurisé. Douze élus écologistes du Parlement européen sont à l’origine de cette initiative. Pour l’eurodéputé allemand Sven Giegold, c’est un outil supplémentaire pour la transparence en Europe. Cela permettra de partager « des informations à propos d’actes répréhensibles, de violations des règles au sein des institutions européennes mais aussi dans les États membres », explique-t-il.
A l’occasion de la première réunion de la commission d’enquête du Parlement sur le blanchiment d’argent et l‘évasion fiscale, les élus ont invité les journalistes à l’origine des différents scandales financiers de ces dernières années : LuxLeaks, Panama Papers ou encore Bahamas Leaks. Julia Stein est venue partager son expérience. Pour elle l’enjeu est de pouvoir analyser d’abord les millions de documents ainsi découverts. « Ensuite il faut faire les recherches pour décrypter les affaires exactes », souligne la journaliste.
L’ouverture des travaux de cette commission d’enquête intervient quelques jours après les révélations concernant une société offshore de l’ancienne Commissaire européenne Neelie Kroes. 

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La défense européenne à nouveau à l'agenda