DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jungle de Calais : la justice approuve un démantèlement rapide

En France, le tribunal administratif de Lille a validé ce mardi le principe d’un démantèlement rapide du camp surnommé “la jungle”.

Vous lisez:

Jungle de Calais : la justice approuve un démantèlement rapide

Taille du texte Aa Aa

En France, le tribunal administratif de Lille a validé ce mardi le principe d’un démantèlement rapide du camp surnommé “la jungle”. Il a donc rejeté le recours formulé par onze associations. Le ministre de l’Intérieur a affirmé que l’opération n‘était plus qu’une question de jours.

Selon les comptages, on estime qu’entre 5 700 et 10 000 migrants sont installés dans le campement. Le gouvernement mobilise donc des logements partout en France pour les accueillir.

“Le démantèlement, on ne s’y opposait pas. C’est à la façon de faire que nous nous opposions, c’est-à-dire mettre des gens dans des bus, et les envoyer dans des centres d’accueil. Pour ceux qui n’ont rien à y faire, ça ne sert à rien, c’est du temps perdu. Ce sont des gens qui vont revenir”, assure Christian Salome de l’association “L’Auberge des Migrants”.

Reste la question des mineurs isolés, qui seraient au nombre de 1 300. Ceux qui ont de la famille outre-Manche seront pris en charge par le Royaume-Uni. Ils sont transférés, au compte-goutte : quatorze lundi, et douze ce mardi.

Le sort des autres inquiète les associations. Lors d’un premier démantèlement, une centaine avait disparu dans la nature.