Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Espagne : vers la réélection de Mariano Rajoy

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Espagne : vers la réélection de Mariano Rajoy

<p>En Espagne, après 10 mois de paralysie politique, les socialistes ont finalement décidé de laisser gouverner Mariano Rajoy, le leader de la droite espagnole.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">En Espagne, le Parti socialiste donne son feu vert à la droite. Explications. <a href="https://t.co/dY6ZM8i6mi">https://t.co/dY6ZM8i6mi</a> <a href="https://t.co/gq3pzz3EFf">pic.twitter.com/gq3pzz3EFf</a></p>— Le <span class="caps">JDD</span> (@leJDD) <a href="https://twitter.com/leJDD/status/790203739168735232">23 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Dimanche, après un vote interne, le comité fédéral du parti a entériné sa décision. <br /> Au Parlement, les députés socialistes vont donc s’abstenir de voter pour ou contre l’investiture du chef du gouvernement ce qui devrait permettre à Mariano Rajoy d‘être réélu.</p> <p><strong>Javier Fernández</strong>, le président de la direction intérimaire du <span class="caps">PSOE</span> : “Je ne pense pas que cela soit honteux. L’abstention ne signifie pas un soutien. Le parti socialiste est arrivé à cette conclusion alors que le pays traverse une situation très difficile due à l’absence d’un gouvernement dans ce pays”.</p> <p><strong>Quoiqu’il advienne, Mariano Rajoy gouvernera donc sans majorité stable au Parlement .</strong></p> <p>Après 300 jours sans gouvernement, le roi d’Espagne va donc reprendre dès lundi ses consultations avec les partis politiques. Il devrait logiquement représenter la candidature de Mariano Rajoy.</p> <p>Mais les socialistes restent très divisés. Une forte minorité des votants était contre la réélection de Mariano Rajoy.<br /> Cette division s’est soldée le 1er octobre dernier par <a href="http://fr.euronews.com/2016/10/01/espagne-pedro-sanchez-quitte-la-tete-du-parti-socialiste">la démission de Pedro Sanchez</a>. <br /> Le secrétaire général du <span class="caps">PSOE</span> défendait une ligne dure contre Mariano Rajoy.</p> <p>Selon les sondages, une majorité écrasante d’Espagnols ne voulait pas retourner aux urnes pour la 3e fois consécutive depuis décembre 2015.</p> <p>Le vote d’investiture devrait avoir lieu d’ici une a deux semaines.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>