DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La polio au Pakistan : le témoignage d'un vaccinateur


Pakistan

La polio au Pakistan : le témoignage d'un vaccinateur

La polio en recul au Pakistan, un des pays au monde où la maladie est encore endémique. Les autorités sanitaires ont constaté une chute de 62% des cas en 2016. Voilà une bonne nouvelle en cette journée internationale de la polio, résultat des efforts du Pakistan qui a fait de la lutte contre ce virus une priorité nationale.

Car ici pour combattre le virus, il faut surmonter de nombreux obstacles : ce vaccinateur, dont le visage a été flouté pour de raisons de sécurité, les connaît bien. Il a survécu un attentat des talibans contre son équipe en 2012. Les fondamentalistes véhiculent l’idée que le vaccin contient du porc, ou encore que l’immunisation rend stérile. Ils répandent la rumeur d’un complot destiné à anéantir la population musulmane.

Euronews l’a rencontré à Lyon, pour parler de son expérience.

“Nous avons pu constater une réelle amélioration récemment pour les campagnes contre la polio, la raison principale est le renforcement de la sécurité qui est assurée grâce à l’armée”, explique-t-il.

Depuis 2012, 71 infirmiers et policiers ont éte tués pendant les campagnes de vaccination attaquées par les talibans. Parmi eux l’un des collègues de notre vaccinateur. Lui s’en est sorti blessé à la jambe.

“Ces difficultés avec les talibans datent du temps où il y a eu des dispositions internationales qui interdisaient aux Pakistanais de voyager à l‘étranger sans Être vaccinés. Ce sont ces mesures qui ont provoqué les massacres des bénévoles.

Je voudrais insister sur le fait que la population n’est pas contre cette campagne de vaccination. Je voudrais également dire que les soins dispensés à la mère et à l’enfant ont besoin d‘être renforcés”, ajoute-t-il.

“Nous intervenons dans des zones éxtrêmement montagneuses et la problématique des enfants qui manquent, des enfants qu’on n’arrive pas à atteindre est très important. C’est assez triste que les mères aient à se déplacer vers les dispensaires avec leur enfant pour exiger la vaccination justement parce que nous avons des difficultés d’accès à ces zones”, déplore-t-il.

Ce vaccinateur a consacré vingt ans à la lutte pour l‘éradication de la polio au Pakistan. Il mène notamment des campagnes de sensibilisation auprès des religieux. Malgré le lourd prix qu’il a déjà payé, il est déterminé à continuer sa mission.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violée et vendue par Daesh, le calvaire d'une Erythréenne de 12 ans