DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aéroports : on tremble moins à Saint Martin, on se fait peur ailleurs


monde

Aéroports : on tremble moins à Saint Martin, on se fait peur ailleurs

Mauvaise nouvelle pour les fans d’aviation. La compagnie aérienne néerlandaise KLM vient en effet d’annoncer qu’à partir du 30 octobre, l’aéroport de Saint Martin, dans les Antilles, ne sera plus desservi par le vol assuré jusque-là par un Boeing 747.

L’aéroport international Princess Juliana doit sa célébrité à sa piste qui se trouve juste derrière une plage. Les avions en approche, juste avant de se poser, passent à quelques mètres au-dessus des baigneurs. Emotions fortes garanties ! En raison de cette spécificité, l’endroit est considéré comme l’un des meilleurs « spots » pour réaliser d’incroyables clichés ou vidéos.

Ce 28 octobre aura lieu le dernier vol du 747 de KML vers Saint Martin. La plage de Maho risque d’être bondée. Pour la toute dernière fois, les serviettes vont être emportées par le souffle des quatre réacteurs du Boeing !

Le Boeing 747 de KLM était le plus gros avion qui se posait sur cet aéroport, situé dans la partie néerlandaise de l’île. Le vol KL785 desservait, en huit heures, cette destination trois fois par semaine en provenance d’Amsterdam. Le vol retour n’était pas direct, le plan de vol comportait une escale à Willemstad (Curaçao).

Pour autant, KLM continuera d’opérer une liaison vers Saint Martin. Le vol sera désormais effectué par un Airbus A330-200, également trois fois par semaine. De plus, le retour sera direct. Mais contrairement au Boeing 747 qui disposait de 408 sièges, l’airbus ne disposera que de 243 places. La compagnie sœur de KLM, Air France, qui dessert également Saint Martin depuis Paris, fait mieux en la matière. En effet, la compagnie française met à la disposition de ses voyageurs un Airbus A340-300 doté de 275 sièges.

La piste de Saint Martin n’est pas la seule à être si « folklorique ». Des dizaines d’aéroports dans le monde sont aussi réputés pour leur difficulté d’accès et même pour les frayeurs qu’ils causent aux pilotes et aux passagers. Localisation improbable, conditions météo dantesques… euronews vous propose une sélection de ces aéroports.

Photo d’illustration : Masahiro TAKAGI / CC BY 2.0

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afghanistan : les numéros 1 et 2 d'Al-Qaïda éliminés