DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nicaragua : réelection de Daniel Ortega, une « farce électorale »

Au Nicaragua, l’opposition dénonce une farce électorale, alors que le président sortant Daniel Ortega arrive en tête avec plus de 70% des voix, selon des premiers résultats…

Vous lisez:

Nicaragua : réelection de Daniel Ortega, une « farce électorale »

Taille du texte Aa Aa

Au Nicaragua, l’opposition dénonce une farce électorale, alors que le président sortant Daniel Ortega arrive en tête avec plus de 70% des voix, selon des premiers résultats officiels. Le couple présidentiel a voté hier à Managua, parlant pourtant d’un scrutin exemplaire…

Point of view

C'est du théâtre électoral, une farce mise en scène

Zoilamerica Narvaez Activiste politique, belle-fille du président Ortega

« Il s’agit d’une première étape, a déclaré Daniel Ortega, pour que ces processus électoraux remplissent d’espoir notre peuple (…) et pas avec des messages de mort et de haine, comme ceux que nous avons entendu tout au long de l’histoire du Nicaragua. »

Mais pour l’opposition, difficile de croire ces belles paroles quand les principaux partis dissidents ont été écartés après une décision de justice.

Zoilamerica Narvaez est la propre belle-fille du président :
« C’est du théâtre électoral, une farce mise en scène sur les instructions d’un régime qui voudrait, par dessus tout, la légitimité. »

Déjà président de 1985 à 1990, Daniel Ortega a été réélu en 2006 et en 2011 face à une opposition divisée. Il a fait modifier la Constitution pour autoriser la réélection sans limitation du président.