DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Examen budgétaire: l'Italie en échec, l'Espagne et le Portugal échappent au pire


Le bureau de Bruxelles

Examen budgétaire: l'Italie en échec, l'Espagne et le Portugal échappent au pire

On l’appelle le “semestre européen”, une sorte d’examen annuel des budgets et politiques économiques de chaque Etat Membre. Sur l’estrade, Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques s’apprête à dévoiler les bulletins. Parmi les cancres de la classe, Chypre et l’Italie.

“L‘écart est réduit mais il demeure”, avertit Pierre Moscovici. “C’est ce qui explique que nous avons considéré que l’Italie est dans la catégorie des ‘risques de non conformité’ et qu’il y a un risque de déviation qui est significatif. Le dialogue va se poursuivre”.

L’Italie, la troisième économie de la zone euro, est en dérapage budgétaire. Son déficit public est de 0.2% au-dessus des recommandations européennes. Une situation que Rome attribue à des dépenses inattendues liées aux tremblements de terres et à la gestion des flux de migrants. Un argument accepté par la Commission mais qui ne suffit pas à exliquer ce dérapage.

L’Espagne et le Portugal sont également hors des clous budgétaires. Cet été, ils ont échappé à une amende salée mais la Commission menaçait toujours de geler les fonds structurels accordés à ces pays. Finalement, la menace ne sera pas mise à exécution.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Le bureau de Bruxelles

La Commission européenne veut faire payer les voyageurs exemptés de visas