DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep-Est : l'armée syrienne progresse, les civils fuient


Syrie

Alep-Est : l'armée syrienne progresse, les civils fuient

La bataille d’Alep est-elle à un tournant ? L’armée syrienne affirme en tout cas avoir repris le contrôle de deux quartiers d’Alep-Est en deux jours, Hanano et Jabal Badro.

En moins de 24 heures, des milliers de civils ont fui les zones rebelles pour rejoindre les secteurs contrôlés par le régime de Bachar al-Assad ou se réfugier dans le quartier kurde de Cheikh Maqsoud.
C’est la première fois depuis quatre ans que l’on observe un tel exode, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme cité par l’AFP.

L’organisation humanitaire “Défense civile syrienne” annonce de son côté la mort de plus de 500 civils en 12 jours de bombardements.

Pendant ce temps, sur le front nord, à cinquante kilomètres d’Alep, c’est un autre conflit qui se jour : les rebelles soutenus par la Turquie assiègent la ville d’al-Bab tenue par l’Etat islamique. Il s’agit du dernier bastion du groupe djihadiste dans cette partie de la Syrie.

L’Ei est par ailleurs accusé d’avoir commis ce dimanche un attentat-suicide dans la ville voisine d’al-Raï, près de la frontière avec la Turquie. L’armée turque avait annoncé dans un premier temps qu’il s’agissait d’une attaque chimique, avant de démentir. Selon des sources turques, l’attaque aurait fait plusieurs morts et une douzaine de blessés, essentiellement des enfants. Ils ont été pris en charge dans un hôpital de l’autre côté de la frontière.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les pro-occidentaux restent au pouvoir en Géorgie