DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quatrième Ballon d'Or pour Cristiano Ronaldo


the corner

Quatrième Ballon d'Or pour Cristiano Ronaldo

Bonjour et bienvenue dans The Corner. Il n’y pas eu de surprise ce lundi soir pour l’attribution du Ballon d’Or. Cristiano Ronaldo a été désigné meilleur footballeur du monde en 2016. Sûr que ces titres en Ligue des champions et à l’Euro l’ont aidé à remporter son quatrième Ballon d’Or.

Avec ce nouveau trophée, après ceux reçus en 2008, 2013 et 2014, CR7 dépasse Johan Cruyff, Michel Platini et Marco Van Basten. Mais il reste devancé par son grand rival, Lionel Messi, qui détient le record avec ses cinq Ballons d’Or. En fait, le suspense était inexistant avant même l’annonce officielle, tant Cristiano Ronaldo a marqué l’année 2016 de son empreinte.

Il a remporté l’Euro avec le Portugal même si sa finale a été abrégée par une blessure au genou. Et il s’est adjugé la Ligue des champions avec le Real Madrid en inscrivant le tir au but décisif en finale contre l’Atlético. Signalons au passage qu’il est le meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec ses 96 réalisations.

Dans ces conditions, Lionel Messi, Neymar ou Antoine Griezmann, meilleur buteur et meilleur joueur de l’Euro, avaient peu de chances de le priver de la plus prisée des distinctions.

Un grand gagnant, des grands absents

Avec cette nouvelle formule du Ballon d’Or, il y avait 30 candidats en lice pour s’adjuger le trophée. Dans cette longue liste, il manquait quelques grands noms. Voici notre sélection des principaux absents parmi les prétendants au titre de footballeur de l’année.

Côté français, le grand absent est Karim Benzema qui a pourtant gagné la Ligue des champions avec le Real Madrid et marqué 24 buts en Liga. Mais il n’a pas participé à l’Euro et a perdu sa place en Bleu à cause de son implication présumée dans l’affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena.

Alexis Sanchez a certes remporté la Copa America du Centenaire avec le Chili et été élu meilleur joueur du tournoi. Mais la saison moyenne d’Arsenal, qui a terminé à dix points de Leicester en Premier League et s’est fait sortir en huitièmes de finale de la Ligue des champions, lui a été préjudiciable.

Le gardien de l’Atlético Madrid Jan Oblak n’a encaissé que 18 buts en 38 journées pour égaler le record en la matière dans le championnat d’Espagne. Mais il n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe, aux tirs au but, en finale de la Ligue des champions.

Du lourd pour le PSG et Monaco

L’attribution du Ballon d’Or n‘était pas la seule information majeure ce lundi dans le monde du football. Il y avait aussi, à Nyon, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Jetons un oeil sur les matches qui nous attendent lors du prochain tour de la plus prestigieuse compétition européenne.

Le tenant du titre, le Real Madrid de Zinédine Zidane, va encore se mesurer à un club italien en huitièmes de finale. La saison dernière, c‘était la Roma, cette fois, ce sera le Napoli, actuellement quatrième de la Série A. Les Espagnols, qui restent sur une série inédite pour eux de 35 matches sans défaite toutes compétitions confondues, seront les grands favoris de ce duel même si le match retour aura lieu au stade San Paolo.

L’heure des retrouvailles a sonné pour Arsenal et le Bayern Munich qui vont s’affronter à ce niveau de la compétition pour la troisième fois en quatre ans. L’histoire ne plaide pas en faveur des joueurs d’Arsène Wenger qui avaient été éliminés par les Bavarois en 2013 et en 2014. L’an passé, en phase de poules, les Gunners s‘étaient imposés 2-0 chez eux avant de subir un cinglant 5-1 à l’Allianz Arena.

Autre choc en perspective, avec là aussi un air de déjà-vu, entre le Paris Saint-Germain et le Barça. Les Parisiens avaient subi la loi des Catalans en quarts de finale en 2013 et en 2015. Ils devront cette fois contenir Lionel Messi, déjà 10 buts en Ligue des champions cette saison. Match aller au Parc des Princes le 14 février et retour au Camp Nou trois semaines plus tard.

On a parlé du Real et du Barça, et les autres clubs espagnols, l’Atlético Madrid et le FC Séville, seront opposés respectivement au Bayer Leverkusen et à Leicester. Au programme également : Porto-Juventus et Benfica-Borussia Dortmund. Enfin si le PSG a hérité d’un gros morceau, même topo pour Monaco qui va défier le Manchester City de Pep Guardiola.

Usain Bolt loin du compte

Notre programme touche à sa fin. Nous nous disons au revoir avec des images d’Usain Bolt. Il n’a peut-être pas de rivaux à sa taille sur les pistes d’athlétisme, mais on ne peut pas en dire autant quand il foule les terrains de football. The Corner sera de retour lundi prochain.

The Corner : Ramos vole la vedette à Messi et Ronaldo lors du Clasico

the corner

The Corner : Ramos vole la vedette à Messi et Ronaldo lors du Clasico