DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : un village secoué par une révolte dans un centre pour migrants


Italie

Italie : un village secoué par une révolte dans un centre pour migrants

Conetta, petit village près de Venise en Italie a retrouvé son calme. Mais la nuit dernière, de violents affrontements ont secoué la commune où se trouve un centre de premier accueil pour les migrants.

En cause la mort de cette femme, Sandrine Bakayoko, une Ivoirienne de 25 ans, retrouvée agonisante dans des sanitaires. Pour les réfugiés, les secours ont mis trop de temps à intervenir, déclenchant une révolte dans le centre.

Les habitants du village eux sont en colère face à cette éruption de violences.

“Ils sont à l’origine des troubles”, dit cet habitant. “De ce que j’ai pu voir, ils ont barricadé la porte d’entrée avec des tables, ils ont aussi allumé un feu. On pouvait entendre des cris et beaucoup d’agitations”.

“Il faut qu’ils s’en aillent”, s’emporte cet autre, “il faut les renvoyer chez eux, et les stopper avant qu’ils viennent. On arrête, on ferme”.

Les 25 employés du centre ont été retenus pendant plusieurs heures, aucun mal ne leur a été fait. Ce centre situé sur une ancienne base militaire abrite 1500 personnes dans des conditions précaires, à proximité d’un village de 200 habitants.